Texte à méditer :  «L’animal humain est un animal apprenant. Nous aimons apprendre. Nous en avons besoin. Nous sommes faits pour. Nous n’avons pas besoin que l’on nous montre comment ou que l’on nous y force. Le processus d’apprentissage est au contraire tué dans l’œuf par les personnes qui interfèrent avec ou qui essaient de le réguler ou de le contrôler.»   John Holt

Sondage
Avant de lire ce site, saviez-vous que l'école n'était pas obligatoire ?
 
Oui
Non
Résultats
Communication
+ Contrôles pédagogiques - Etat des Lieux 2010
+ Presse
+ Affiches à télécharger
+ Dépliants à télécharger
+ Invitation journalistes
+ Tee-shirts JIPLI à commander ou à faire soi-même
Où cela se passe ?
Annonces La JIPLI 2016 La JIPLI 2015 La JIPLI 2014 La JIPLI 2013 La JIPLI 2012 La JIPLI 2011 La JIPLI 2010 La JIPLI 2009 La JIPLI 2008 La JIPLI 2007
La JIPLI 2011 - Strasbourg (67)

Le 8 septembre, toujours rien de prévu. Il y avait bien eu cette idée, plutôt grandiose, mais rien de concret. Les jours passaient et puis… non, il fallait faire quelque chose.
Nous sommes deux à en parler. Sabrina m’écrit : « Si le temps est incertain, y aurait-il un endroit couvert (une salle) ou semi couvert (un abri) qu'on pourrait squatter? » et voilà, l’idée est là : Chez Mimir !
Mimir est un des squats de Strasbourg : http://chezmimir.hautetfort.com
J’envoie un mél, j’y vais avec les enfants, je sonne, on me regarde de l’étage et on me lance un « oui ??? » et je m’amuse à l’interpréter comme un « Et bien ma petite dame, savez-vous vraiment où vous avez sonné ?! ». J’explique que j’ai envoyé un mél le matin et que je suis déjà passée avec les enfants l’année dernière ; c’est ma manière de répondre : « oui, je sais où j’ai sonné et c’est bien ici que je veux entrer ! ». On vient nous accueillir, on nous fait entrer dans le salon, on discute, j’explique ce qu’est la Jipli : http://jipli.org, qu’on aurait besoin d’une salle s’il pleut, qu’on viendrait faire des activités avec les enfants, qu’on apporterait le matériel et le goûter, et en 5 minutes, j’ai un accord pour le 15 ! Je ne signe rien, je ne paye rien, tout est tellement simple que je me dis : « c’est encore mieux que dans un rêve ! ».
J’écris une annonce, je l’envoie aux familles non-sco de la région et au site de la Jipli, je l’envoie aux gens de Mimir, elle est publiée sur leur blog et puis voilà, encore une fois, c’est d’une simplicité surprenante. Pour moi, c’est magique !
Le 15, nous arrivons avec le matériel : des bulles de savon, de la peinture et un drap pour peindre une banderole, (finalement nous dessinerons sur le sol de la cour, encore un truc surréaliste !), le kamishibai (théâtre d’images), des jeux, de quoi goûter, quelques prospectus et infos sur l’ief, notre banderole « Apprendre sans école, si je veux, je peux ». Il fait super beau, on se sent chez soi et c’est le cas de tout le monde, du coup tout le monde est chez soi et ça fait une drôle d’ambiance avec un grand brassage de gens différents. Les familles non-sco n’ont pas été nombreuses à se déplacer mais nous avons été heureuses de nous revoir. Par contre, toutes sortes de gens sont passées et nous avons bien discuté, bien joué, bien peint, là aussi c’était magique : tous âges confondus, les gens jouaient aux échecs ou aux cartes, le kamishibai a été sorti et quelqu’un a lu des histoires à certains enfants, d’autres faisaient des bulles de savons, pendant que d’autres encore de tous âges prenaient un pinceau pour laisser une trace parterre, c’est tellement rare d’avoir le droit de peindre à même le sol, une étudiante journaliste qui m’avait téléphoné le matin est venue faire un article, un photographe a pris des photos, des gens de passages, des habitants de la maison, des curieux, un étudiant finlandais en sociologie, plein de jeunes adultes n’ayant pas encore d’enfant, la plupart ont commencé à discuter avec nous, assis confortablement sur le canapé disposé dans la cour ou sur un tabouret ou parterre ou debout ou en peignant… Pour moi, tout cela a été si riche, ce mélange, cette simplicité pour chacun de trouver une place, celle qu’il avait envie d’avoir à ce moment-là, dans ce lieu-là. J’ai adoré, la meilleure Jipli que j’ai vécue, ouvert sur de nouveaux projets et de nouvelles aventures, tout simplement magique !
Merci Mimir !
Agnès O. (Photo : Sabrina Z.)




Venez nous rejoindre le JEUDI 15 SEPTEMBRE 2011 pour la JIPLI (Journée Internationale Pour la Liberté de l’Instruction) à la Maison Mimir : http://chezmimir.hautetfort.com/ , 18, rue Prechter, derrière les bains municipaux (arrêt tram Gallia), à STRASBOURG. Sonnez pour entrer, à partir de 14 h.

Apportez un goûter à partager, des jeux pour jouer ensemble, de la peinture acrylique pour réaliser une grande peinture sur drap, des histoires à raconter, des bulles à souffler, tout ce que vous avez envie de faire découvrir et bien sûr vos sourires et votre bonne humeur.

Faites circuler l’information de cette rencontre qui se veut ouverte à tous.
Au plaisir de vous rencontrer ou de vous revoir,
A jeudi après-midi,
Agnès O. – 03 88 24 25 98 (laissez un message sur le répondeur) – fardpAENLEVER@free.fr
P.S. N’hésitez pas à me contacter si vous voulez nous aider à la préparation de cette Jipli.


Lorsque vous répondez à une annonce, pensez à retirer la mention "AENLEVER" dans l'adresse mél du contact.



^ Haut ^

GuppY - http://www.freeguppy.org/    Site créé avec GuppY v4.5.17 © 2004-2005 - Licence Libre CeCILL

Document généré en 0.31 seconde